Théâtre-forum "Proscenium"
 

Photos

"Compagnie Proscenium, ou comment aborder des sujets graves avec intelligence et humour. Un outil indispensable à la réflexion, qui est à consommer sans modération."L.C. Médiatrice CFA Bâtiment Chartres

 

Informations

 

Bureau et toute correspondante
12, rue d'Enghien
75010 Paris
Téléphone : 01.48.00.97.90
Contact Pascal Perreon

Téléphone : 01.69.49.55.71
Portable : 06.60.42.67.57
Mail : papemo@orange.fr

L'origine du théâtre-forum

Le théâtre-forum ou théâtre interactif a été "inventé" dans les années 60 , par Augusto Boal , homme de théâtre brésilien , afin de pouvoir parler politique , contester et débattre , en détournant l'interdiction imposée par la junte militaire . En 1ère partie, une courte pièce de théâtre où l'on dit tout le contraire de ce que l'on pense , suivie d'une 2ème partie où les «spect-acteurs» peuvent monter sur scène , dialoguer avec les personnages , apporter la contradiction dans un débat improvisé où ils sont libres de dire tout ce qu'ils veulent .

Le théâtre-forum , outil éducatif adapté à la prévention

Avec la Compagnie Proscenium , créée par André Dulamb , auteur et comédien , et Colette Magnier , professeure de SVT , les 3 spectacles commencent par une courte pièce en un acte , jouée par des comédiens professionnels chevronnés (voir CV) , pièce où sont exposées les questions , les erreurs très souvent entendues et des phrases provocatrices , pour que le public ait envie de réagir , de dire "Je ne suis pas du tout d'accord !"

Dans la 2ème partie , les personnages de la pièce lancent le débat , et avec l'aide de questions préparées , et posées par un comédien dans la salle , les spectateurs peuvent réagir , monter sur scène et corriger ainsi toutes les bêtises énoncées pendant la pièce . Grâce à cette méthode simple et ludique , c'est le public qui apporte les bonnes, ou plutôt , les meilleures réponses possibles , aux personnages qui se trompent . Les spectateurs ne ressentent donc , à aucun moment , un côté moralisateur que les jeunes, notamment , ne supportent pas . Ils écoutent , dans la bonne humeur , et bien encadrés , le message de prévention pour lequel nous sommes venus .

Une dernière partie-conclusion permet de rattraper les oublis éventuels , de faire un petit recadrage et de conclure sur l'objectif (qui doit rester humble) du spectacle et de la prévention en général : faire réfléchir , se poser les bonnes questions , seul , sans l'influence du regard des autres .

Et si , cerise sur le gâteau, nos spectacles donnent aux jeunes, l'envie d'aller au théâtre , nous en serons particulièrement heureux .

Photographies


photo

Sid'aventure

photo

photo

photo

J'ai rien dit, j'ai rien fait.

photo

Le pétard mouillé.

photo

photo

photo

photo

photo